Claude Guéant sera jugé en février 2022 pour “financement illicite” de sa campagne législative de 2012

Claude Guéant sera jugé en février 2022 pour “financement illicite” de sa campagne législative de 2012

L’ancien ministre est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre avec six autres personnes. Il comparaîtra aussi pour “escroquerie pour le remboursement de ses frais de campagne”.

Un nouveau procès à venir pour Claude Guéant. L’ancien ministre, proche de Nicolas Sarkozy, sera jugé à Nanterre en février pour “financement illicite” de sa campagne législative de 2012, à cause de la diffusion d’un tract en sa faveur par le maire LR de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L’homme incontournable de la présidence Sarkozy, âgé de 76 ans, est également renvoyé devant le tribunal correctionnel pour “escroquerie pour le remboursement de ses frais de campagne”.

Une enquête avait été ouverte en février 2014 et Claude Guéant avait été mis en examen en juillet 2017. Il est renvoyé devant le tribunal correctionnel avec six autres personnes, et l’audience aura lieu les 15 et 16 février 2022, a précisé son avocat, Philippe Bouchez El-Ghozi.

En janvier 2012, Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt et député sortant des Hauts-de-Seine, avait annoncé soutenir Claude Guéant pour lui succéder. Dans une lettre à ses administrés, il avait détaillé les raisons de son appui au ministre de l’Intérieur. Ce tract avait été dénoncé par le candidat dissident, Thierry Solère, qui soupçonnait Pierre-Christophe Baguet de l’avoir financé pour partie avec l’argent de la municipalité. L’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait été défait au second tour par Thierry Solère, aujourd’hui conseiller d’Emmanuel Macron.