Facebook devient Meta : quatre questions sur un changement de nom

Facebook devient Meta : quatre questions sur un changement de nom

Selon Mark Zuckerberg, il n’était plus possible de conserver la même dénomination sociale alors que l’entreprise possède désormais de nombreuses applications.

Fini le “f” sur fond bleu, place à un symbole de l’infini stylisé en “m”. Au détour d’une longue présentation destinée à expliquer sa “vision du métaverse”, l’univers virtuel sur lequel il mise pour se différencier de ses concurrents, Mark Zuckerberg a annoncé, jeudi 28 octobre, que Facebook serait renommé Meta. Un changement de nom qui intervient alors que le réseau social le plus populaire de la planète traverse une crise inédite après la divulgation par une ancienne employée de documents mettant au jour les difficultés de Facebook à résoudre ses problèmes structurels.

“Il est temps pour nous d’adopter un nouveau nom d’entreprise pour englober toutes nos activités”, a lancé le fondateur de la firme californienne. Propriétaire de WhatsApp, Instagram, mais également de la marque de casque de réalité virtuelle Oculus VR, Facebook veut désormais se détacher de l’image de réseau social sur laquelle la société s’est construite depuis sa création il y a dix-sept ans.

Selon Mark Zuckerberg, il n’était plus possible de conserver la même dénomination sociale alors que l’entreprise possède désormais de nombreuses applications. “Notre mission reste la même : mettre les gens en relation”, a-t-il ajouté. Le fondateur du géant des technologies a donc choisi “Meta” – “au-delà” en grec ancien – pour montrer qu’il y a “toujours plus à construire” et un nouveau logo bleu qui s’inspire du symbole de l’infini en mathématiques.

Non. Facebook restera Facebook, de même que WhatsApp et Instagram, qui garderont leur nom. En fait, l’entreprise de Mark Zuckerberg imite Google, qui avait annoncé en 2015 sa volonté de regrouper ses activités sous une entité baptisée “Alphabet”. Pour le grand public, la principale différence risque d’apparaître dans les écrans d’accueil et de connexion à leurs applications. Le discret “from Facebook” (“par Facebook”) visible lors de l’ouverture de WhatsApp ou d’Instagram risque de faire d’ici peu place à un “from Meta”.